Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn
Publié dans : #Verdun

Le canal des Minimes, outre le fait qu'il débouchait sur les Moulins Couten, était également le lieu des tanneries. Bon nombre de tanneries ont prospéré durant l'Ancien Régime, le déclin ne s'amorçant qu'au XVIIIe siècle. La photo est prise du pont des minimes en direction de l'aval : on voit au fond les Moulins Couten.

Les-tanneries-et-les-moulins-Couten.jpg

En regardant cette fois-ci vers l'amont )à partir des Moulins, on peut voir le pont des Minimes, et les tanneries sur la droite (rive gauche). A gauche, on ne peut pas manquer la tour de l'église Saint-Sauveur (deuxième du nom). A l'emplacement de l'actuel parking Branly se dressaient en effet l'église Saint-Sauveur et l'ancien couvent des Minimes. La première guerre mondiale a détruit l'ensemble des édifices. Un nouveau bâtiment sera reconstruit à l'emplacement du couvent des minimes, et deviendra jusqu'en 1994 la caserne des pompiers, avant que celle-ci ne soit déplacée au Faubourg. Notez que la carte postale ci-dessous est presque une "image d'Epinal" de l'activité artisanale de la ville basse. Pour ceux qui le souhaitent, cette vue est également celle choisie par Gaston Cornil pour une peinture à huile de 1911, qui est exposée au Musée de la Princerie de Verdun.


Tanneries-et-eglise-saint-sauveur.jpg 
Le canal des Minimes conflue avec le Brachieul, dans la plus grande discrétion puisque une partie des deux bras de la Meuse a été enterrée. Des travaux de construction immobilière ont permis de mettre provisoirement à la lumière les conduits.
Confluence-entre-le-Brachieul-et-le-canal-des-minimes.JPG

 

Commenter cet article

Catégories

Hébergé par Overblog