Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn

Contexte : Marianne et Eléonore Dashwood sont deux soeurs au comportement très distinct. Marianne est une romantique exaltée, qui ne consent une histoire d'amour que passionnée. Eléonore, l'ainée, est l'incarnation de la raison ; elle réprimera ses sentiments en raison des convenances. Toutes deux semblent pourtant avoir échoué dans la recherche de leur amour. Marianne, trahie par Willoughby, devra renoncer à sa passion pour le plus convenu mais plus sincère Colonel Brandon. Eléonore a du renoncer à Edward Ferrars, dont elle vient d'apprendre le mariage avec Mlle Steele.

Raison-et-sentiments-1.jpg

Pendant que Marianne chante au piano, un cheval arrive au loin.

- Madame Dashwood : Voila le Colonel Brandon, Marianne !

- Eléonore : Je ne crois pas que ce soit le Colonel ...

- Madame Dashwood : C'est fatalement lui, il devait arriver aujourd'hui. Il faut que tu lui chantes ton nouveau morceau, marianne

- Margaret : Edward ! C'est Edward !

- Madame Dashwood : Du calme. Restons calme. 

Raison-et-sentiments-2.jpg

Tout le monde se réfugie à l'intérieur, et Marianne arrête le piano.

- Madame Dashwood : C'est Edward.

- Marianne : Bien, que puis-je faire ?

- Madame Dashwood : Assied toi. Envers Margaret : Chut pas un mot

Et toute la famille fait semblant de s'occuper à une tache.

Raison-et-sentiments-3.jpg

- L'employée de maison : Monsieur Ferrars, madame.

- Madame Dashwood : Edward, quel plaisir de vous revoir

- Edward Ferrars : Mme Dashwood, Miss Marianne, Margaret, Miss Dashwood. je, j'espère que vous allez toutes bien ?

- Marianne : Merci, Edward nous allons toutes fort bien

- Margaret : Nous avons bénéficié d'un temps vraiment splendide. Coup de coude de Marianne. mais c'est vrai !

- Edward Ferrars : Mon Dieu, vous m'en voyez ravi. Les routes sont en effet très ... sèches.

Raison-et-sentiments-3b.jpg

La conversation débute par des mondanités, tandis que Eléonore, silencieuse, n'ose regarder Edward. 

- Madame Dashwood : Puis-je vous souhaiter beaucoup de bonheur Edward.

- Edward Ferrars : Merci. Excusez moi je ...

- Madame Dashwood : J'espère que vous avez laissé Mme Ferrars en bonne santé ?

- Edward Ferrars : Il me semble, merci

 

 

Raison-et-sentiments-4.jpg

- Madame Dashwood : Mme Ferrars est-elle dans votre nouvelle cure ?

- Edward Ferrars : Non , non, ma mère est à Londres

- Madame Dashwood : Je voulais m'enquerir de Madame Edward Ferrars.

- Edward Ferrars : Mais ... Vous ignorez que ... Vous ... je crois ... Je crois que vous pensez à mon frère, que vous pensez à Madame et Monsieur Robert Ferrars.

Raison-et-sentiments-5.jpg

Aux mots d'Edward, Eléonore reste incrédule ...

- Madame Dashwood : Madame Robert Ferrars ?

- Edward Ferrars : Oui. je ... J'ai reçu une lettre de ... de Miss Steele, enfin de Madame Ferrars devrais-je dire., où elle m'expliquait longuement le .... le transport de son affection sur mon frère, Robert.Il semble que la vie les ait souvent réuni à Londres et vu ma situation financière maintenant, j'ai pensé que ... qu'il était plus que normal que je la libère de notre engagement ... Enfin, bref, ils se sont mariés la semaine dernière, ils sont à Plymouth.  

 

Raison-et-sentiments-6.jpg

- Eléonore, refusant de croire à ce qu'elle vient d'entendre : Et alors vous ... vous n'êtes ... vous n'êtes pas marié ?

- Edward Ferrars : Non. 

Raison-et-sentiments-7.jpg Eléonore, qui a toujours su contenir ses peines, ne peut plus retenir ses larmes. Toute la famille, comprenant la situation s'éclipse de la pièce d'un pas chassé.
Raison-et-sentiments-8.jpg

- Edward Ferrars : Elinor. j'ai rencontré Lucy quand j'étais très jeune. Si j'avais eu quelque profession, je n'aurais jamais donné prise à l'oisiveté, mère de cette folle inclination. je me suis mal conduit Norland, j'en conviens. Mais je me plaisais à penser que vous n'aviez que de l'amitié pour moi, et que seul mon coeur risquait de s'y laisser prendre. je suis venu vous voir, sans espoir aucun, uniquement pour vous déclarer maintenant que je suis libre de le faire, que mon coeur est, et sera toute ma vie ... à vous !

Eléonore esquisse un magnifique sourire empreint de larmes.

Raison-et-sentiments-9.jpg

- Marianne : Monte dans ton arbre, Margaret

- Margaret : Il est assis à côté d'elle

- Madame Dashwood : Margaret, descend je t'en pris ne fais pas ça

- Marianne : Et maintenant que fait-il ?

- Madame Dashwood : Marianne !

- Marianne : Dis le nous !

- Margaret : Une minute ... ... ... Il est à genoux devant elle !!!

Ce  passage est d'une incroyable force. Il repose sur une mise en scène millimétrée et sur l'époustoufffante prestation d'Emma Thompson, qui ne parle quasiment jamais dans cette scène. D'ailleurs, si ce sont les autres protagonistes qui parlent, les yeux du spectateur sont braqués sur Eléonore et sa façon de réagir aux évènements. Il faut dire qu'Eléonore n'a pas revu Edward depuis qu'elle a appris son mariage. Et Edward, malgré sa promesse, n'était jamais revenu chez elle. Aussi Eléonore se réfugie dans le silence et n'ose pas même regarder Edward. Elle cache ses mains un peu sales sous son tablier. Sa stupéfaction est grande quand elle se rend compte du qui pro quo, et elle ne peut que fondre en larme (immense interprétation d'Emma Thompson). Son sourire teinté de larmes est le plus joli des oui à la déclaration qu'elle reçoit.

Au delà de cette scène, le message est particulièrement marquant. Il témoigne de la victoire de la raison sur le romantisme. Entendez par romantisme la conception classique du terme, l'exaltation sans réserve des sentiments. A travers le personnage d'Eléonore, l'esprit de Jane Austen ressort avec force de ce passage, ce qui de toute évidence me touche, parce qu'il y a bien plus beau que le romantisme exalté, ce sont les sincères sentiments que l'on cache pudiquement.

Commenter cet article

Luna 01/10/2011 13:14



J'ai du mal avec Jane Austen et ce, depuis toujours... alors là, pour ne pas être passé, le livre n'est pas passé du tout ! C'est dommage parce que l'histoire est bien, mais y'a vraiment trop de
chichis pour moi dans l'histoire, que ce soit dans le texte comme dans la façon de faire des personnages. Dommage !
Par contre je n'ai pas vu le film du même nom, peut-être que j'apprécierai plus l'histoire... *ne perd pas espoir*



Catégories

Hébergé par Overblog