Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn

 

Mysterieuse affaire de styles

LA MYSTERIEUSE AFFAIRE DE STYLES (1920)

 

Réfugié en Angleterre, le retraité Hercule Poirot a un meurtre à résoudre. Emily Inglethorp a été empoisonné. Tous les soupçons se portent sur un homme, le jeune mari, mais bon nombre de membres de la famille ont également intérêt au crime. Par dessus le marché, le mystère demeure quant à la manière dont la victime a été empoisonnée à la strychnine.

 

Dans le premier roman d'Agatha, tout est déjà là. Une enquête que le lecteur mène tout autant que le detective. Et un denouement incroyable, digne de ses meilleurs romans, avec toujours cette petite sensation que l'écrivaine nous a roulé.

n4re
Le crime du golf

LE CRIME DU GOLF (1923)

 

Hercule Poirot débarque en France et doit faire face à l'inspecteur Giraud. Poirot entend prouvé qu'il n'est nullement nécessaire de se mettre à quatre pattes à la recherche d'indices pour résoudre un crime.

 

Une série de qui pro quo et de retournements de situation rocambolesques pour un très bon Agatha Christie.

n4re
Le-meurtre-de-Roger-Ackroyd.jpg

LE MEURTRE DE ROGER ACKROYD (1926)

 

  Hercule Poirot part séjourner dans un petit village anglais cultiver ses concombres. Mais la retraite sera de courte durée.

 

    Ce roman est probablement l'un des plus célèbres de la romancière. Il faut dire que son dénouement est terriblement ingénieux. Mais j'ai lu ce roman sur le tard. Etant rodé à l'esprit retors de notre Agatha (Dix petits nègres, etc, ...) j'ai senti venir la supercherie et deviné par intuition qui était le coupable (sans que je puisse trouver des faits venant étayer mon sentiment). Si on digère l'enorme imposture d'Agatha, ce roman n'en reste pas moins fondamental dans l'oeuvre d'Agatha.

n3r
Le-train-bleu.jpg

LE TRAIN BLEU (1928)

 

  Si Hastings tombe en disgrâce (une nouvelle fois absent), l’histoire aurait pu être intéressante, mais Agatha nous lâche en cours de route. Des lors que le récit nous fait quitter ce train bleu, on finit par s’ennuyer. Elargir les suspects à de nombreux personnages non présents sur le lieu du crime nous éloigne beaucoup trop du roman de type « mystère en chambre close » . Le final est bien au rendez-vous, mais les pérégrinations d’Hercule Poirot nous ont entre temps assoupi. Mieux resserré, cela aurait constitué une excellente nouvelle. Il faudra donc y voir un essai avant le fameux Crime de l'Orient Express.

n2r
La-maison-du-peril.jpg

LA MAISON DU PERIL (1932)

 

Hastings revient pour notre plus grand bonhomme, reformant le duo pour une aventure très palpitante. Pour une fois, Hercule Poirot ne doit pas résoudre un crime, mais empêcher que celui-ci ne se produise, ce qui rend la tâche autrement plus compliquée.

 

J'ai été assez emporté par cette histoire. Plus que l'enquête, la reformation du duo Poirot/Hastings ainsi que la découverte de la charmante Nick m'ont enchanté.

 

n4re
Le-couteau-sur-la-nuque.jpg

LE COUTEAU SUR LA NUQUE (1933)

 

Lorsqu'un meurtre se produit dans le monde du spectacle, on se doute qu'on va avoir affaire à des personnes sachant jouer la comédie. Et quand on sait que l'une d'entre elles a des talents d'imitatrice ...

 

  Etais-je moins attentif ? Alors que l’histoire aurait pu être digne d’intérêt (pour preuve, l’adaptation qui en a été faite par la série), je n’ai pas été embarqué. Le récit manque de clarté pour qu’on puisse s’attarder à mener soi même l’enquête, et la solution tout d’abord apportée, et dont on se doute qu’elle n’est pas la bonne, ne se prête à si peu de contestation qu’on se détourne un peu de l’enquête.

n2r
Le-crime-de-l-Orient-Express.jpg

LE CRIME DE L'ORIENT EXPRESS (1934)

 

Hercule Poirot est rappelé de Syrie pour une importante affaire. Il prend donc le train Istambul-Calais pour rejoindre l'Angleterre. Mais, alors que le train est immobilisé sous la neige en rase campagne, un meurtre est commis.

 

  Rien n'est mieux qu'un huis-clos pour un bon polar. Celui-ci est particulèrement brillant. Le roman est très structuré ce qui nous incite à nous engager dans l'enquête avec ardeur. Et le dénouement est tel que ce roman est un incontournable de l'oeuvre d'Agatha.

n4re
Drame-en-trois-actes-copie-1.jpg

DRAME EN TROIS ACTES (1934)

  Hercule Poirot fera office de second rôle mineur pendant plus de la moitié du livre, l'enquète étant laissée à un trio d'enquêteurs amateurs : M. Satterthwaite (déjà vu dans un précédent roman d'Agatha), Charles Cartwright et Hermione Lytton Gore.

 

Ce trio d'enquêteur donne un peu d'air frais au roman, même si l'intrigue a du mal à s'etoffer jusqu'à ce que qu'Hercule Poirot ne rentre réellement en scène lors du troisième et dernier chapitre.

n3r  
La-mort-dans-les-nuages.jpg 

LA MORT DANS LES NUAGES  (1935)

Une passagère d'un avion, exerçant une activité d'usurière aux méthodes peu orthodoxes, est retrouvée morte. Le procédé est extra-ordinaire : la victime a été tuée par une fléchette empoisonnée, probablement par le biais d'une sarbacane, au nez et à la barbe de tous les passagers. A moins que ce ne soit juste une guèpe ?

 

Le roman est dès les toutes premières pages passionnant, prenant tout de suite la forme d'un huis-clos avec plan et contenus des bagages à l'appui : tout ce qu'il faut pour me captiver. Le dénouement n'est cependant pas aussi spectaculaire qu'espéré. Tout ça pour ça, dirais-je.

 

n3r  

Commenter cet article

Catégories

Hébergé par Overblog