Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn

 

 

Contexte : Le professeur Keating enseigne la poésie comme nul autre. Il enseigne aux élèves à ne pas reciter bêtement les discours académiques, comme ceux de Pritchard qui définit ce qui est de la bonne poésie par des arguments mathématiques. M. Keating enseigne à ses élèves le courage d'avoir leurs propres idées. Malheureusement, par son enseignement audacieux, M. Keating est jugé responsable de la mort d'un élève. Pour ne pas être renvoyés, l'ensemble des élèves ont du signer un papier rendant le professeur Keating responsable et l'obligeant à quitter l'établissement.

 

cercle des poetes 0

- M.Nolan : Je me charge de cette classe à titre intérimaire jusqu’à l’arrivée d’un nouveau professeur de lettres. Ou en êtes vous dans l’étude du Pritchard sur la poésie ? Monsieur Anderson ?

- Todd Anderson balbutiant : Euh ...

- M.Nolan : Je ne vous entends pas, M. Anderson. Voulez-vous répondre M. Cameron ?

 

 

 

Cercle des poètes 1

- Richard Cameron : Hum, Monsieur, on a survolé, on a vu plutôt les romantiques et certains poètes d’après la Guerre de Sécession. 

- M.Nolan : Et les poètes réalistes ?

- Richard Cameron : On a pratiquement sauté cette période Monsieur.

- M.Nolan : Nous allons reprendre au début. Qu’est-ce que la poésie ?

Cercle-des-poetes-2.jpg

On frappe à la porte.

- M.Nolan : Entrez !

- Professeur Keating : Excusez moi. Je viens chercher mes affaires personnelles. Dois-je revenir après la classe ?

- M.Nolan : Non prenez les maintenant ! Messieurs, ouvrez vos livres à la page 21 de l’introduction.  M. Cameron , lisez nous le remarquable essai du docteur Pritchard intitulé Comprendre la poésie.

Cercle-des-poetes-3b.jpg

Le professeur Keating part dans la salle voisine récuperer ses affaires pendant que l'élève poursuit.

- Richard Cameron : La page est malheureusement déchirée.

- M.Nolan : Empruntez le manuel de votre voisin.

- Richard Cameron : Elles ont toutes été arrachées

- M.Nolan, après un rire étouffé : Toutes arrachées ? Qu’est-ce que ca veut dire ?

Richard Cameron : Et bien Monsieur, euh ...

- M.Nolan, en prêtant à l'élève son manuel personnel : Laissons cela. Lisez.

Cercle-des-poetes-4.jpg


- Richard Cameron : Comprendre la poésie par le docteur J. Evans Pritchard, professeur agrégé. Afin de bien comprendre la poésie l’on doit d’abord se familiariser avec la métrique, les rimes et les figures de style. Et Ensuite se poser deux questions : 1. Le thème du poème a-t-il été traité avec art ? et 2 ... ce thème est-il important ? La première question définit la perfection de l’œuvre et la seconde son importance. Une fois qu’on a répondu à ces questions il est relativement aisé de jauger la valeur de l’ouvrage.

 

Cercle-des-poetes-6.jpg

- Richard Cameron : Si l’on note la perfection du poème sur la ligne horizontale d’un graphique  …

- Todd Anderson, se levant de sa chaise : M. Keating ! On nous a obligé à signer. Il faut me croire, je vous jure que c’est vrai ! 

- Professeur Keating : Oui, Tod , je vous crois.

- M.Nolan : Sortez M. Keating !

- Todd Anderson : Mais c’était pas sa faute !

Cercle-des-poetes-7.jpg

- M.Nolan : Veuillez vous assoir M. Anderson. Encore un seul mot et c’est l’expulsion. Ca s’applique à tout le monde ! Sortez M. Keating. J’ai dit Sortez M. Keating (début de la musique du film)

- Todd Anderson, montant sur sa table : O capitaine mon capitaine !

- M.Nolan : Asseyez vous, M. Anderson ! Vous entendez ? Asseyez vous ! Allons ! Assis ! Dernier avertissement Anderson. Quelle insolence !  Est-ce que vous m’entendez ?

- Knox Overstreet, montant lui aussi sur sa table, bientôt suivi par d'autres : O capitaine mon capitaine !

 

Cercle-des-poetes-8.jpg

- M.Nolan : Monsieur Overstreet je vous ordonne de vous assoir. Asseyez vous ! Assis ! Tous ! Je vous ordonne de vous assoir ! Vous entendez ? Sortez, M. Kiting ! Asssis ! Tous autant que vous êtes ! Dernier avertissement ! Assis ! Assis !

- Professeur Keating : Merci messieurs, merci !

 

Je me retrouve beaucoup dans le personnage de Todd. Le gamin introverti qui vénèrait son professeur, c’était moi. Celui qui manquait d’assurance et aurait rêvé d'avoir le courage de monter sur la table pour dénoncer une injustice en clamant haut et fort Oh capitaine mon capitaine, c’était encore moi.

La scène est particulièrement marquante. Tout est dit dans le visage de Todd. Sa raison lui dit de se taire pour ne pas être viré mais son coeur lui dit de ne pas laisser le professeur partir sans pouvoir s'excuser. Affrontant le risque d'être renvoyé, c'est donc lui qui n'arrivait pas à s'affirmer qui le premier montre toute sa reconnaissance à son professeur. Quelle plus belle récompense pour le professeur Keating, qui même en quittant l'établissement sait désormais que son enseignement n'a pas été vain.

Commenter cet article

Catégories

Hébergé par Overblog