Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn
9782253026822FS

  Après un Train bleu particulièrement ennuyant, Hercule Poirot nous revient en pleine forme. l'intrigue est cette fois-ci sans temps mort et nous passionne de bout en bout. Le retour d'Hastings à la narration n'est peut-être pas non plus étranger à ce retour en forme de l'écrivaine.

 

Hercule Poirot  y mènera une enquête singulière. Il ne s'agit pas cette fois-ci de découvrir le coupable d'un meurtre mais d'empêcher que ce meurtre ne se produise. Notons que si le roman captive de page en page, la série est restée très fidèle, et se regarde avec un grand plaisir.

 

 

Hercule Poirot fait la connaissance d'une pétillante Nick qui lui raconte combien elle est chanceuse. "En trois jours j’ai échappé à la mort à trois reprises !" Ces derniers jours, elle a en effet echappé de peu à trois accidents qui auraient très bien pu être mortels : un cadre qui se détache au dessus du lit, un bloc de pierre qui aurait pu l'écraser, et les freins de la voiture quin ont laché. Mais Hercule Poirot prend autrement plus au sérieux ces "incidents" lorsqu'il constate qu'une balle a transpersé le chapeau de Nick pendant qu'elle discutait avec lui.

Ce qui va suivre dévoile une bonne partie de l’intrigue de manière à présenter les enjeux.

 

LES FAITS TROUBLANTS :

 

Le cordon du cadre qui a laché à été jeté par le domestique. Quant à la voiture dont les freins ont laché, le garagiste confirme qu'un boulon a bien été dévissé. La balle qui a transpersé le chapeau de Nick a été tirée d'un Mauser. Nick possédait justement un Mauser dans sa "maison du péril", vieille bicoque hypothéquée et sans valeur.

 

La balle retrouvée par Poirot est celle tirée par un Mauser. Nick possédait un revolver Mauser mais il a justement disparu ce qui laisse supposer qu'un proche s'en est emparé. Vu qu'on entre comme dans un moulin dans la maison du péril, les suspects sont nombreux.

 

Lorsque Poirot visite la maison du péril, il découvre un journal laissé à la page annonçant l'arrivée de St-Loo. Ce n'est pas Nick qui a lu le journal puisqu'elle dit ne lire que les dates de marée. Qui a donc lu ce journal et a-t'il une importance dans l'affaire ?

 

Jim Lazarus, expert dans l'art, a offert 50 livres pour un tableau appartenant à Nick. Nick a refusé, mais, chose troublante, le tableau semblait ne valoir que 20 livres. Pourquoi Lazarus cherchait-il à obtenir ce tableau ?

 

Le testament de Nick est introuvable. Mais est-ce vraiment le mobile quand on sait que Nick ne possède pas grand chose de valeur ?

 

 

LES PROTAGONISTES :

Nick.jpg Magdala Buckley, surnommée "Nick", jeune propriétaire de la maison du péril, vieille bicoque hypothéquée qui tombe en ruine et qu'elle ne peut entretenir. De nature joviale et espiègle, elle ne croit pas une seconde qu'on veuille la tuer. Elle vit la plupart du temps à Londres. Elle a fait un testament il y a 6 mois suite à son appendicite et révèle son contenu : la maison du péril (sans valeur) est léguée à Charles, le reste (soit pas grand chose) est laissé à Freddie. Mais le testament est introuvable.    
Vyse.jpg Charles Vyse : cousin de Nick du côté de sa mère, Vyse est avocat. Il s'occupe des affaires de sa cousine, notamment l'hypothèque de sa maison et la location du pavillon, seule partie entretenue. Selon les Croft, il serait fou amoureux de Nick mais se serait résigné. Il apparait plus catégorique que Nick sur le fait que celle-ci ne voudrait jamais vendre sa maison, ce qui est assez louche. Il dit n'avoir jamais reçu le testament de Nick, malgré les témoignages contre lui. A défaut de testament c'est lui qui hérite.    
George.jpg George Challenger : capitaine de frégate dans la marine anglaise. Il est l'ami de Nick depuis plus de 5 ans, a un coeur en or. Il aimerait épouser Nick qui n'en voit pas l'utilité. Il semble plus amoureux de Nick que Nick n'est de lui. Il habite Devonport et vient souvent le week-end.  
Freddie.jpg Frederica Rice, surnommée "Freddie" : jeune femme blonde, un peu égocentrique, amie de longue date de Nick, ce qui ne l'empeche pas de penser que Nick est une belle menteuse quand elle veut. A un peu raté sa vie en épousant un drogué qui a disparu de la circulation. Elle attend le divorce pour épouser Jim, mais semble vénale. Est le principal bénéficiaire du testament de Nick, mais ce que lui lègue Nick est de bien faible importance.        
Jim.jpg Jim Lazarus : beau jeune homme blond. A vérifié les freins de la voiture qui étaient en très bon état (ce qui s'avère faux, selon le garagiste). Roule sur l'or, en tout cas en apparence. Possède une Torpedo rouge. Antiquaire, il offre 50 livres pour acheter le portrait du grand-père de Nick, qui n'en vaut que 20. Nick a refusé mais on se demande pourquoi un antiquaire se trompe autant sur la valeur d'un tableau.   
Ellen.jpg Ellen : la domestique et son mari ne coutent rien à Nick, car Nick les loge gratuitement avec leur fils (qui pourrait bien avoir trafiqué la voiture).  
Mme Croft M. et Mme Croft : australiens, ils louent le pavillon de Nick depuis 6 mois. M. Croft jardine, Mme Croft est infirme suite à un accident en Italie. Ils sont d'apparence très chaleureuse, apprécient Nick ainsi que Poirot. Mais ils ont parfois des comportements suspects : ainsi Poirot surprend M. Croft dans la maison du péril, soi-disant pour apporter des légumes. Ont contresigné le testament de Nick et l'ont posté, ce qui contredit les dires de Charles Vyse.  
Maggie.jpg Maggie Buckley : cousine de Nick, ennuyeuse comme la pluie. Petit accent ecossais. Suivant les recommandations de Poirot, elle se fait inviter par Nick pour veiller sur elle.    

 

REBONDISSEMENTS (SPOILER)

 

Lors du feu d'artifice du dimanche, alors que Nick et Maggie étaient parties chercher des vestes pour se couvrir, un corps est retrouvé près de la porte-fenêtre. Mais ce n'est pas Nick. C'est Maggie tuée de 3 balles du même revolver Mauser volé. Elle n'avait pas trouvé son manteau et avait donc pris le châle que Nick lui avait proposé. Le tueur, probablement trompé par le châle, a donc tué la cousine de Nick. Jusque là Poirot cherchait à empêcher un meurtre. Quoi de plus difficile que d'enquêter sur un meurtre qui n'a pas encore eu lieu ? Mais la méprise du meurtrier qui le conduit à faire sa première victime risque fort de faciliter la tâche de Poirot qui a désormais un meurtre sur lequel se baser.  On s'étonne que Nick ait tenu à porter une robe noire, comme Maggie, alors que Nick ne porte jamais de noir habituellement. On s'étonne de l'arrivée tardive de George, une demi-heure après les faits. Et on s'étonne surtout du comportement étrange d'Ellen à l'annonce de l'accident.

 

Deuxième fait relançant l'enquête, Nick révèle ce que Poirot savait déjà : elle était secrètement amoureuse d'un très riche aviateur qui tentait un tour du monde en avion et qui a fini par trouver la mort. Le testament de l'aviateur laisse une immense fortune à Magdalena Buckley. Mine de rien, c'est un fait majeur dans l'enquète, car on a enfin un mobile pour en vouloir à Nick. George Challenger et Charles Vyse, tout deux amoureux de Nick, ont-ils eu vent de l'histoire ? George en particulier ne supporterait-il pas d'être trahi par celle qu'il aime ? Nick semble confirmer qu'il est au courant : "Je l'ai laissé entendre à quelqu'un. Je trouvais que c'était plus correct de ma part. Mais j'ignore comment il a pris la nouvelle". Ce quelqu'un, c'est George Challenger. Par ses relations George Challenger a probablement été informé avant tout le monde de la mort de l'aviateur, mais en quoi cela peut lui profiter ? Enfin, le testament de Nick, toujours introuvable, prend soudainement une importance exceptionnelle. La maison du péril mise à part, toute la fortune de l'aviateur, à la mort de Nick, reviendrait à Freddie Rice. Et l'on sait désormais que Freddie est vénale et qu'elle se drogue ... Mais si le testament est introuvable, c'est le plus proche parent qui toucherait l'héritage, à savoir Charles Vyse ! M. et Mme Croft confirment pourtant avoir posté le testament à l'attention de M. Vyse. M. Vyse aurait-il volontairement détruit ce testament s'il lui était défavorable ?

 

Ellen, la domestique, attire également les soupçons. Elle était restée dans la maison pendant le feu d'artifice, alors qu'elle avait pour habitude d'y assister tous les ans. Elle a eu une expression étrange lors du meurtre. Lorsqu'on lui annonce que Maggie avait été victime d'un grave accident, elle émet des doutes sur la victime : "Je pensais que ça pouvait être Mme Rice ...". Par ailleurs, Ellen était probablement la mieux placée pour connaitre où se trouvait le pistolet ou pour avoir lu les correspondances de l'aviateur à sa "chérie", correspondance qu'on a retrouvé dans les affaires personnelles de Nick.

 

Ultime rebondissement, alors que Nick,  sous les conseils de Poirot, était en maison de repos pour la préserver de toute nouvelle tentative du meurtrier, elle mange un chocolat drogué à la cocaïne, d'une boite qu'on lui a envoyée. Nick avait mangé le chocolat en toute confiance puisque la boite comportait un petit mot manuscrit d'Hercule Poirot. Fort heureusement, Nick n'a pas mangé assez de chocolat et échappe de peu à la mort. Deux boites de chocolat identiques ont été offertes à Nick : une boite amenée par Lazarus de la part de Freddie et une boite arrivée par la poste.  Selon Freddie, elle avait offert une boite suite à l'appel téléphonique de Nick, mais elle doute désormais que la voix qu'elle a entendue au téléphone soit celle de Nick. Pour faire avancer son enquête, Poirot décide de faire croire à tous que Nick est morte, victime de son chocolat empoisonné.

 

Derniers éléments de l'intrigue, Vyse dit avoir reçu seulement aujourd'hui par courrier, après la mort présumée de Nick, le testament de Nick. Et la véritable teneur du testament de Nick a de quoi surprendre : ce n'est pas Freddie ni Vyse qui héritent comme l'avait pourtant déclaré Nick, mais M. et Mme Croft ! Accessoirement, on apprend par une lettre de Maggie à sa mère que Maggie avait été surprise de devoir venir plus tôt chez Nick : il faut dire que c'est Poirot qui avait insisté d'avoir quelqu'un de fiable sur place pour protéger Nick.

 

LA SOLUTION A L'ENIGME (SPOILER : mettre en surbrillance pour afficher)

 

Si le testament de Nick était introuvable, c'est que M. et Mme Croft ne l'avaient pas envoyé à M. Vyse, contrairement à leurs dires. Si l'apendicite se déroulait mal, ils auraient falsifié le testament. L'opération s'étant bien déroulée, ils ont conservé le testament au cas où. Ce n'est qu'en apprenant la fausse nouvelle de la mort de Nick que les Croft ont envoyé un testament falsifié en leur faveur. Mme Croft n'était autre que Milly Merton, une éminente faussaire connue de Scotland Yard.

 

Quant au meurtrier de Maggie, c'était Nick ! C'est la lettre anodine de Maggie a écrite à sa mère qui a mis, bien tardivement, la puce à l'oreille de Poirot. Il a toujours été prévu que Maggie vienne à St-Loo, Nick n'a fait qu'avancer la date lorsque Poirot lui a demandé de chercher un ami digne de confiance. Mais pourquoi assassiner Maggie ? Si Nick s'appelle de son vrai prénom Magdala, Maggie est aussi le diminutif de Magdala. Nick l'avait elle-même souligné, il y a beaucoup de Magdala dans la famille. C'est Maggie qui était secrètement amoureuse de l'aviateur, et non Nick. D'ailleurs les lettres qu'on a retrouvé dans les effets personnels de Nick ne citaient jamais Nick nommément mais "mon ange", "ma chérie". Et elles n'évoquaient même pas l'appendicite de Nick, ce qui aurait du nous mettre sur la piste.

 

Maggie aurait hérité de l'aviateur. Il suffisait donc de tuer Maggie et de profiter de son homonymie pour toucher le testament de l'aviateur à la place de Maggie.  Menteuse née, comme l'avait toujours dit Freddie, Nick avait tout fait pour faire croire qu'on essayait de la tuer, histoire que la mort de Maggie soit imputée à la soi-disante méprise du meurtrier. Voila pourquoi elle s'est habillée en noir contrairement à son habitude et a proposé à Maggie de prendre son châle. Et pour parfaire son scénario, Nick a volontairement ingurgité le chocolat qu'elle avait elle-même drogué, à une dose relativement faible pour ne pas en périr. Il fallait accuser Freddie dont elle savait qu'elle touchait à la drogue, et qui était le principal bénéficiaire si Nick venait à mourir.

 

Si Ellen avait un comportement étrange lors du meurtre de Maggie, c'est qu'elle se doutait de ce qui se tramait. Nick avait du insister pour qu'Ellen aille voir le feu d'artifice ce qui l'avait paru louche. Ellen avait remarqué l'animosité de Nick contre Freddie et a donc cru à tort que c'était Freddie qui avait été la victime.

 

Enfin Lazarus va dévoiler lui-même pourquoi il avait offert 50 livres à Nick pour un tableau qui n'en vallait que 20. Il savait que Nick l'aurait fait expertiser pour en vérifier sa valeur. Elle aurait vu que son tableau ne valait rien. Et il aurait ainsi pu proposer d'acheter un autre tableau d'une bien plus grande valeur sans que Nick prenne cette fois-ci la peine de l'expertiser.

Commenter cet article

Catégories

Hébergé par Overblog