Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par Jocelyn
Publié dans : #Verdun
Une église Saint-Sauveur (1ère du nom) est édifiée en 1089 par l’évèque Thierry suite à la construction au delà du Moson de l’abbaye Saint Airy qui avait privé de lieu de culte les habitants du quartier. Il ne reste rien de cette église, les offices ayant été transféré après la révolution à l’église des minimes qui reprendra le nom d’Eglise Saint Sauveur. Le batiment sera cédé à l’hospice la jouxtant, qui rasera l’édifice pour laisser place à un jardin.
L’hospice Sainte Catherine a d’abord été appelée hospice de Saint Sauveur, parce qu’elle jouxtait l’église du même nom. Elle prendra finalement le nom d’une de ses chapelles, la chapelle Sainte Catherine. La plus ancienne mention écrite de cette hospice date de 1093 mais l’établissement est probablement beaucoup plus vieux. On dit qu’il a été fondé par Saint Airy. Néanmoins, il a fait l’objet de nombreux travaux de reconstruction. En 1753, on coiffa la chapelle d’un clocher, qui sera détruit durant la première guerre mondiale, si bien que l'église Sainte Catherine est désormais sans clocher.
Sainte-Catherine-intacte.jpg
Sainte-Catherine-clocher-detruit.jpg
Chapelle-Ste-Catherine-aujourd-huiJPG.jpg
En face de l’hospice, le couvent de la Congrégation Notre Dame a été institué en 1598. La révolution a mis en péril la congrégation féminine. Suite à la séparation de l’église et de l’Etat, les bâtiments serviront tour à tour pour une ecole primaire pour jeune fille puis pour un collège, le collège Margueritte (du nom d’un Meusien, mort durant la guerre de 1870), qui deviendra le Lycee Margueritte. Son entrée se situait alors rue Saint Sauveur, avant que l’entrée ne soit déplacée place Galland en 1992.

Commenter cet article

Catégories

Hébergé par Overblog